Du 10 mai 2018 au 25 mai 2018

Françoise Richard

J’ai 56 ans et mon intérêt pour la photographie a commencé dans les années 80 lorsque j’ai pu m’offrir mon premier boîtier argentique. J’aime depuis toujours m’immerger dans la nature, l’observer et l’écouter, elle a tellement à nous offrir pour peu que l’on allie attention, patience et discrétion.

J’aime avoir tous les sens en éveil quand je suis à l’affût, et cette montée d’adrénaline quand l’animal ou l’oiseau se montre enfin. Supportant difficilement la chaleur, j’ai été attirée naturellement vers les pays du Nord. En 1993 j’ai fait mon premier voyage au Canada en compagnie de mon compagnon Christophe sans qui rien n’aurait été possible.

Nous avons descendu la Peace River sur 300 kms en canot dans les Territoires du Nord-Ouest, en autonomie totale, une véritable aventure.  Mais ce n’est qu’en 2008 que je décide de découvrir l’Alaska. C’est depuis ce voyage que le virus de la photo animalière m’habite.

Je suis passée à la photographie numérique en 2009 et je suis retournée en Alaska. Puis, l’appel de ces contrées sauvages étant irrésistible, j’ai pris un congé sabbatique avec mon compagnon et nous nous sommes immergés pendant deux mois et demi dans la nature sauvage d’Alaska en 2010.

Puis il y a eu de nouveau le Canada( Alberta, Colombie britannique, Territoires du Nord-Ouest ) en 2012 et 2013 après une escapade en Islande en 2011.

Retour en Alaska en 2014. Je suis photographe amateur et pour optimiser les rencontres animales, je suis toute la journée dans la nature, je campe ou je couche dans le véhicule 4×4 que j’ai loué, j’organise moi-même mes voyages.

Je souhaite surtout en exposant mes photos les partager avec le plus grand nombre en espérant aussi faire prendre conscience de la fragilité de la nature qu’il faut impérativement  préserver.

Patio de l’Hôtel de Ville

Vernissage le mardi 15 mai de 18h à 21h